35,10,0,50,0
25,600,60,2,2000,3000,20,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,0,0,0,2,46,15,5,2,1,0,20,0,0
bords
classic
automne

Presque incognitos et noyés en fond de grille avec le n° 217 sur les portières, Jean-Philippe LE CAM & Sébastien SULLAM se présentaient au départ de ce 11ème Rallye de Saintonge VHC en toute discrétion, avec des ambitions aussi mesurées que raisonnables, à savoir s’amuser sur l’asphalte saintongeais et surtout rallier l’arrivée.

Il faut bien admettre que l’opposition couchée sur la liste des 18 engagés leur donnait grandement raison... Porteurs du numéro du département (souvent convoité par les équipages locaux), Jean-Philippe et Sébastien ne disposaient assurément pas des armes pour lutter face aux montures musclées et rugissantes que sont les Ford Escort de Philippe ANCELIN et de Christophe CLEMENT, les Lancia Delta Intégrale de Michel et Johann HAYET, les Ford Sierra Cosworth des CASTERA brothers et de Michel BEZIAT, la Ford Capri RS de Geoffrey DESMEREAU, ou encore la surpuissante Porsche 911 SC de Pierrick CHAUVEL.

En début d'épreuve, Jean-Philippe LE CAM est à l'attaque, mais pointe assez loin de la tête de course...

De cette impressionnante armada, il était à notaer que 3 autos ne présenteraient aucun danger pour l’équipage n° 217, au nombre desquelles figurait la Ford Sierra Cosworth 4x4 de David & Arnaud CASTERA, qui ne disposant pas de PTH, allait courir en Classic, donc hors classement VHC !

 C’est dans ce très inéquitable rapport de forces que Jean-Philippe & Sébastien, souvent vus depuis plus de 10 ans sur les épreuves historiques sur Porsche 911, sur Alfa Romeo GTV 6 ou sur Opel Manta. Ils se présentaient cette fois-ci avec une Opel Kadett.

Avec ses 266,250 km à parcourir, dont 124,300 km chronométrés (répartis sur 9 ES), le menu de ce Saintonge 2019 se voulait copieux et des plus redoutable... sans compter sur les conditions météo et la chaleur, invitées de dernière minute, histoire de bien corser l’addition... Qui sortirait vainqueur des 4 passages sous étuve à Bussac (14,700 km) et des 5 à Ecoyeux (12,700 km) ?...

Avant même le départ, on déplorait l’absence d’un des favoris, Philippe ANCELIN, forfait. Dès l’entame, les coups de théâtre s’enchainaient, vitesse grand V. Si Bastien GIRARD et son Alfa Romeo GTV 6 viraient en tête au terme de l’ES1, à la surprise générale, on apprenait illico que pour Pierrick CHAUVEL et Geoffrey DESMEREAU, ce Saintonge 2019 était déjà plié, terminé !... Et ce n’était pas fini... Dès l’ES2, on enregistrait l’abandon du premier leader de l’épreuve.

La belle Opel Kadett n'aura pas eu besoin de raser les murs pour s'imposer, à la barbe des favoris...

On assistait ensuite au duel attendu entre la Ford Sierra Cosworth 4x4 des CASTERA et la Lancia Delta Intégrale de HAYET "le jeune". La belle américaine toute blanche et la légendaire italienne irisée se rendaient coup pour coup, sous les yeux d’un Michel HAYET bien en dedans, presque spectateur  de la course et nettement dominé par son jeune neveu.

La lutte faisait rage en tête de course, jusqu’à ce que Johann soit lui aussi victime d’ennuis mécaniques et contraint à l’abandon, au terme de l’ES6. Les têtes tombaient une à une et le ciel, déjà tellement lumineux, s’éclairait encore un peu plus pour ceux qui suivaient à distance respectable le combat des gladiateurs. Non loin des arènes de Saintes, les hommes à la Kadett blanche, jaune et verte pouvaient commencer à espérer quelque chose... se surprenant à lisser avec douceur les ailes élargies de leur deutsche berline.

La fiabilité de l’Opel Kadett faisait merveille, ne se heurtant plus dèsormais qu’à la supériorité incontestable, mais hors concours de la Sierra blanche 4x4 millésimée 1990, venue de Gironde, qui lors de chaque chrono collait près de 30s à ses poursuivantes immédiates.

Alors qu’il ne restait plus aux rescapés du jour qu’à s’expliquer de nuit (et même pas à la fraîche !), une horde de spectateurs passablement éméchés et difficilement maitrisables (il est vrai qu’il « avait fait soif » toute la journée !...), allait écourter la fête saintongeaise. Par leur indiscipline, ils allaient se priver eux-mêmes du spectacle gratuit qui leur était promis, en contraignant la direction de course à annuler l’ultime chrono ! Dommage pour eux, mais surtout dommage pour les concurrents, forcément frustrés de cette annulation de dernière minute.

 

Il semblait urgent que ce rallye s'achève... la belle Kadett multicolore révélant quelque fuite inquiétante à l'approche de l'arrivée...

Pour Jean-Philippe LE CAM & Sébastien SULLAM, le frustration n’allait être guère palpable, car le classement scratch établi sur les 8 ES disputées, les positionnait seconds derrière ceux qui ne pouvaient figurer au palmarès VHC. Sur le coup, ils en oubliaient même les traces suspectes d’une fuite du circuit de refroidissement (visibles sur la photo !), mais qui n’aura pas eu le temps de les contrarier... Qui sait ce qu’il en serait advenu si l’ES9 avait été courue... ? Même en ayant "pété une durite", ils remportaient magnifiquement cette édition 2019 !

Si David & Arnaud CASTERA s'étaient de loin montrés les plus rapides (avec près de 4 minutes d’avance sur les seconds), ils ne triomphaient que dans la catégorie Classic (3 autos au départ). Suite au coup de gong écourtant le rallye, la victoire VHC revenait à nos SAOistes LE CAM-SULLAM, qui s’imposaient devant Patrice RAULT & Marie GIRARD (BMW 325i) à 35s8, et devant Michel & Carla HAYET, seulement 3èmes à 41s4. Moins rapide que Johann, Michel, en ménageant sagement sa monture, était parvenu à rallier le parc fermé... L’ordre établi venait d’être sacrément bousculé, au plus grand bonheur de Jean-Philippe & Sébastien, qui parait-il, n’avaient de cesse de se pincer pour y croire vraiment...

Savourant un succès inespéré, ils avaient aussitôt une pensée, aussi forte qu'empreinte de reconnaissance à l'égard de tous ceux qui leur avaient permis d'être là... et de rafler la mise. Voici ce que Jean-Philippe LE CAM nous a confiés : "L’équipe d’Henri DEPONS (les Bordelais de RSC, Rallysportclassic), toujours aussi sympa et efficace, est parvenue dans l’urgence à régler un problème qui, 2 jours avant le départ, nous aurait empêchés de prendre le départ. Nous leur devons un immense merci ! Histoire de prouver leur professionalisme, précisons que l’auto de David & Arnaud CASTERA, les brillants vainqueurs scratch (en Classic) est aussi aux couleurs de RSC !  Que de chemin parcouru depuis 2008 !... A ce sujet il nous faut remercier Patrice, alias "Patou". Sans lui nous n’aurions jamais couru le Rallye d’Automne ! Aujourd'hui encore, il était à nos côtés, présent dans les bons coups comme dans les mauvais, toujours dans le plus pur esprit d'équipe. Cette victoire au Saintonge est aussi la sienne, à l'heure d'avouer les ‘’petits’ problèmes" (cachés aux autres concurrents) qu'il est parvenu à régler… Tu nous as sauvé la mise ; merci Patou ! Enfin, nous voulons saluer les "obscurs", ceux que l’on appelle anonymement les ‘’mécanos’’. Comme vous le savez, ce sont ceux qui se font engueuler lorsqu'un un boulon a été mal serré et que l'erreur a provoqué "l’abandon idiot"... Mais lorsque la durite a été bien fixée et s'est montrée étanche, favorisant la victoire de toute une équipe, seuls le pilote et le copilote sont sous les lights, recoivent la courronne de lauriers et font sauter le bouchon... En m'adressant à eux, je sais qu'ils se reconnaîtront... Enfin, un dernier mot pour les bénévoles qui nous permettent de vivre notre passion à fond et une pensée sincère envers celles et ceux qui, dans la Drôme notamment, ont été gravement touchés lors d’un rallye. La joie des uns ne doit jamais faire oublier la peine des autres..."

Immense bravo à nos rochelais, aussi indissociables que fidèles aux plus belles épreuves de notre calendrier national. Nul doute qu’à la mi-novembre, ils se présenteront une nouvelle fois à l’Automne, mais avec cette fois des ambitions très largement revues à la hausse... Visiblement, Patou et les mécanos seront encore de la partie... Nous seront là nous aussi, près du port et autour des bassins rochelais, pour les encourager, mais aussi pour vérifier la capacité de toute cette formidable équipe à « être prophètes en son pays », foi de Jean-Philippe et de Sébastien !...

                                                                                                                                 Patrick GUERIN – SAO – dimanche 28 juillet 2019

Contacts Informations

Sport Auto Ocean.
1, rue Gaspard Monge
17000 La Rochelle
Tel: 05.46. 44. 23. 23