35,10,0,50,0
25,600,60,2,2000,3000,20,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,0,0,0,2,46,15,5,2,1,0,20,0,0
bords
classic
automne

Au départ de cette édition 2019, elles étaient 9 silencieuses à se présenter sur le front de mer chatelaillonnais samedi après-midi. 5 hybrides et 4 électriques allaient faire étalage de leur motricité silencieuse en ville et mieux encore, de leur totale fiabilité. On se demandera même qui pourrait encore oser affirmer que les voitures électriques ne sont faites que pour les petits déplacements urbains ?...

Après les traditionnelles vérifs techniques chez Raymond PINCHEMAIL "ARSport" à Aytré, les 9 "Energies Nouvelles" sont, comme les 36 thermiques, entrées en parc dans l'enceinte de l'hippodrome de Châtelaillon-Plage - (cliché Jean-Jacques BRUNET)

A l’arrivée de la 1ère étape, les 4 électriques encore fringantes affichaient toutes 200 km au compteur !... avec un résiduel d’autonomie de quelques dizaines de km ! Vu le rythme imposé, elles ne prirent pas le temps de se recharger, même si Jean-Pierre ROCHER, le boss de l’organisation, avait pris soin, au cas où, de prévoir sur le routier un point de « biberonnage », Aucune ne sera passée par la voie des stands !

Il n'en avait pas pipé mot, mais il est clair que le jeune Simon (15 ans 1/2) n'avait pas digéré sa place de second l'an dernier. Il revenait avec papa Loïc, sur une Lexus RC 300h, pour "remettre les pendules à l'heure". Ce qu'il n'allait pas se priver de faire, avec une 3ème victoire en "EN" - (cliché Jean-Jacques BRUNET)

Paradoxalement, ce sera sur la petite étape (142 km) du dimanche matin que deux autos se verront contraintes de renoncer. Non pas en raison d’une autonomie insuffisante, mais d’une recharge incomplète effectuée durant la nuit. La faute à des prises de courant domestiques de trop faible ampérage. Il leur eût fallu disposer de « prises rapides » pour repartir à 100%...

Si Luc LEFEBVRE est un habitué de l'épreuve, c'était en revanche une première pour Fabienne LABARRIERE qui aura découvert la Régularité au volant d'une Toyota Corolla flambant neuve. Ils termineront 6èmes des "EN" - (cliché Jean-Paul GAUTRET-DANIAULT)

Côté classement, c’est BOUIN père et fils, Loïc et Simon, sur Lexus RC 300h, déjà vainqueurs à deux reprises (en 2016 et 2017) qui ont réalisé le « hat trick » avec une 3ème victoire en 4 ans !  Déjà révélé meilleur navigateur à l’âge de 13 ans ½, Simon a de nouveau fait étalage de toute la perspicacité de ses 15 ans ½ !... La bagarre aura été familiale, puisque c’est le cousin David, copiloté par son neveu Evan (16 ans ½) qui terminera second, à bord d’une Toyota Corolla.

Au tout dernier moment, Cyril LHOMET avait réquisitionné Joël, son "Padre" pour partager en famille une douce aventure de Régularité Historique. Avec leur Renault Zoé ZE40, ils allaient s'offrir une 3ème place et un podium ! - (cliché Jean-Jacques BRUNET)

Derrière ces deux hybrides, c’est le jeune (et facétieux) Cyril LHOMET, qui complétait le podium. Il avait pour l’occasion réquisitionné papa Joël pour faire en famille cette belle virée de 334 km théoriques (« jardinages » non compris !) en électrique (Renault Zoé ZE40).

4 générations séparent ici le pilote, Claude PILET de la voiture, une Hyundai Ioniq de 2019. Entre les 2, Léa, la petite-fille de Claude, aura assuré la navigation, dirigeant la manoeuvre et son Papy tout au long du rallye. Ils signeront une belle 4ème place - (cliché Jean-Jacques BRUNET)

Généreux, toujours prêt à rendre service et souvent présent dans les bons coups, Claude PILET était là, au volant d’une Hyundai Ioniq, heureux de courir une fois de plus avec Léa. Suite à quelques petites hésitations de sa petite-fille, Claude aura dû s’employer pour éviter le trop plein de « péna ». Sur la ligne d’arrivée, Monsieur le Maire de Puy-du-Lac nous avouait même avoir parfois tutoyé les vitesses autorisées pour ne pas sombrer au classement des EN (énergies nouvelles). Au final, ils terminaient 4èmes du général (sur 7 classés) et 3èmes des hybrides.

Habituellement en ouverture de nos rallyes sur Porsche 911, Philippe CHEVAUCHER & Marie-Claude SIRET étaient cette fois sur BMW 13, tout silencieux et en fond de grille, à l'arrière de la course.  1ère étape (200 km) sans problème, mais faute d'une recharge suffisante durant la nuit (en cause une prise lente), ils zapperont la fin d'étape 2 - (cliché Jean-Paul GAUTRET-DANIAULT)

Comptant pour le Trophée National FFSA 2019 des Energies Nouvelles, l’épreuve chatelaillonnaise aura permis aux hybrides comme aux électriques classées (2 sur 4), de marquer des points, ayant couru l’intégralité du rallye.

                                                                                                                                      Patrick GUERIN – SAO – mardi 3 septembre 2019

Contacts Informations

Sport Auto Ocean.
1, rue Gaspard Monge
17000 La Rochelle
Tel: 05.46. 44. 23. 23