35,10,0,50,0
25,600,60,2,2000,3000,20,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,0,0,0,2,46,15,5,2,1,0,20,0,0
automne

Si Mathias De Souza (Citroën DS3) a ouvert les hostilités pour le compte du Rallye du Championnat de France de 2ème division, dans le Rallye réservé aux Véhicules Historiques de Compétitions, après le chrono scratch,  « surprise » de Alain Rivaud (205 Gti) dans la première ES, les favoris ont réagi dans la seconde ES, mettant fin à cette 1ère étape avec le scratch pour Maxime Vilmot (Ford Escort Mk2) devant David Castéra (Ford Sierra Cosworth 4x4) et Bruno Cadillon (205 Rallye) qui confirme sa prestation dans l’ES précédente. Du côté des favoris, nouvelle petite contre-performance pour Bruno Mainguet (Alpine A 310). Il concède près de 14’’ et ne signe que le 7ème chrono. Même chose pour Jean-Philippe Le Cam (Opel Manta) qui perd lui 51’’7 et Philippe Ancelin (BMW M3) qui plonge dans le classement de cette ES avec 2’01’’ de retard sur l’auteur du chrono scratch. Comme l’ont précisé la grande majorité des concurrents qui ont disputé cette ES, aussi bien chez les VHC que les Modernes, les conditions de course étaient « glissantes ». Côté Championnat de France, cette ES revient à Jean-Marie Cuoq (Citroën Xsara WRC) qui se sent très à l’aise sur le terrain glissant.

Faits de course du côté des VHC : Chrono scratch pour Maxime Vilmot

Abandons… De Pierrick Chauvel (Porsche 911 SC) sur une sortie de route sans gravité, mais qui oblige l’équipage à rendre son carnet de bord.

Problèmes mécaniques… Et abandons pour Jacques Bretenoux (BMW 323 i) et Michel Couteau (BMW 323 i), juste avant le départ de l’ES1.

Ils ont dit :

Bruno Mainguet (Alpine A 310) : « Les conditions de course étaient plus mauvaises sur cette seconde ES, avec en plus la nuit pour tout arranger.»

Maxime Vilmot (Ford Escort MK2) : « L’ES était assez sale avec des parties très glissantes. Nous avons tout de même essayé de tirer tout le potentiel de cette auto. »

Bruno Cadillon (205 Rallye) : « Je ne vais pas épiloguer sur les conditions de course, car cette ES était vraiment très sale. Heureux d’avoir réalisé un bon chrono. »

Johann Hayet (Lancia Delta Intégrale 16V) : « Encore beaucoup de satisfaction avec notre chrono à l’arrivée, malgré des conditions de course difficiles. »

Bastien Girard (Alfa Roméo GTV) :« Perdre moins de 14’’ sur cette ES revient à dire que nous avons été assez bons. »

Bruno Mainguet (Alpine A 310) : « Ce n’est que la première étape, mais j’ai comme l’impression que ce Rallye d’Automne 2019  va être pour nous une galère.»

Patrick Calvet (Ford Escort RS 2000) : « Que dire d’autre que je suis assez déçu par notre chrono sur cette ES qui était très sale par endroits. »

Geoffrey Desmereau (Ford Capri) : « C’était bien sûr le premier chrono, même si cela glissait un peu, mais là je suis partie plusieurs fois à la faute. »

Philippe Ancelin (BMW M3) : « Encore et toujours de gros soucis avec les coupures moteur, et cette fois le fond du classement avec 2’01 de concédées sur ce second chrono. Autant dire que pour la victoire les carottes sont presque cuites. » 

Faits de course du côté du Championnat de France 2ème division : Cuoq contre-attaque

Abandon…de l’équipage composé de Kévin Lopez Suarez et Frédérique Lopez Suarez (Citroën DS3) sur une sortie de route ayant demandé une intervention médicale (légère blessure au genou) de la navigatrice, mais intervention du médecin qui a recommandé un passage vers le centre hospitalier par prudence. 

Sortie de route… Sans gravité pour l’équipage, mais abandon de la Skoda Fabia pilotée par Bruno Longépé, un ex-vainqueur de ce Rallye d’Automne.

Problème mécaniques… A répétition, moteur et boîte de vitesses pour la Subaru Impreza Sti pilotée par Laurent Favreau.

Moteur récalcitrant… sur la Clio RS de Laurent Corbineau qui a rendu son carnet de bord lors de cette ES.

Fuite d’huile… Sur la BMW 318 Compact pilotée par Samuel Bezinaud qui a laissé un gros nuage d’huile au point-stop.

Très hard… Le chrono de Xavier Lemonnier (Citroën DS3) qui a connu lui aussi des soucis de tenue de route sur cette ES très glissante.

Sortie de route… Sans gravité pour l’équipage de la Citroën C2 pilotée par Tenessy Grezes tout comme celle de Alexandre Sivadier (Clio Ragnotti) qui a connu la même mésaventure dans l’ES1, et Jérôme Clarety (Mitsubishi Lancer Evo 9) dans le second chrono.

Ils ont dit

Jean-Marie Cuoq (Citroën Xsara WRC) : « Pour moi : RAS. Je me sens aussi bien sur ce terrain glissant que sur un asphalte dans l’état de celui que nous rencontrons ici. Je pense que ce Rallye sera un plaisir pour mon retour, car avec la 306 Maxi je suis venu ici il y a quelques années et j’ai éclaté la mécanique. »

Michaël Renaudet (Golf 3) : « J’ai un nouveau navigateur et je roule a vu. Très difficile avec les conditions de course sur cette ES. »

Christophe Martin (Super 5 GT Turbo) : « Difficile de rouler alors que le turbo nous a lâché au début de l’ES. »

Jean-Sébastien Vigion (Twingo) : « En plus d’une ES très sale, j’ai galéré derrière une R5 qui semblait à l’agonie sans le turbo… »

Sylvain Mahier (Peugeot 208 VTi) : «L’auto est un peu difficile à pilote, surtout en ligne droite, car nous n’avons pas de gripp avec un mauvais choix de pneumatiques. »

Mathias de Souza (Citroën C3) : « Je ne concède que 2’’3 à Jean-Marie Cuoq sur cette ES où il a très bien roulé. Nous aussi, mais moins vite que lui. »

Nicolas Hernandez (Skoda Fabia R5) : « Malgré cette ES très sale, nous avons réussi un bon chrono qui nous permet de maintenir le cap. »

Eddy Lemaitre (Skoda Fabia) : «Notre objectif est de rentrer entier à La Rochelle demain en fin d’étape. Je dois donc gérer ma course en fonction d’un titre qui me tend les bras. »

Sam Taveneau (Citroën C3) : «Comme tout le monde j’ai roulé sur une route à la limite du praticable. »

Mickaël Faucher (Skoda Fabia) : « Content d’arriver au bout de cette ES qui était vraiment très très sale. »

Eric Brunson (Ford Fiesta WRC) : « Dans la première ES mes problèmes de phares ont commencé, et sur cette ES j’ai encore eu des soucis de ce côté-là. »

Serge Duquesnoy pour le SAO

Contacts Informations

Sport Auto Ocean.
1, rue Gaspard Monge
17000 La Rochelle
Tel: 05.46. 44. 23. 23