logo

IGOL-150-haut

leclerc-auto-150

groupe-barbier-150-haut

35,10,0,50,0
25,600,60,2,2000,3000,20,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,0,0,0,2,46,15,5,2,1,0,20,0,0
Rallye du Printemps de Bords
SAO_3
Classic Charente Maritime
SAO_4
Rallye d'automne
SAO_5

Pendant que Romain GROSJEAN retrouve quelques couleurs sur les circuits de F1 et marque quelques points, nos autres pilotes SAOistes s’adonnent eux aussi à leur passion, sur différents terrains de jeux, souvent brûlants, ignorant délibérément les doux plaisirs de la plage et de la bronzette…

Il est sympa de voir que plusieurs d’entre eux savent nous tenir informés de leurs aventures sportives à 4 roues, proches ou lointaines… Aussi avons-nous le plaisir de relayer ici leurs performances, leurs mésaventures et anecdotes…

Matthieu MEUNIER est de ceux-là. Toujours « à fond de 6ème » avec une 2cv améliorée, sa 2cv Hybride (qui n’a même pas 6 vitesses !), le voici qui en ce dernier week-end de juin et par une t° de 42 degrés (dans l’habitacle non climatisé) participait aux 6 Heures du Trophée Tourisme Endurance sur l'Anneau du Rhin (à Bilzheim, près de Colmar, dans le Haut-Rhin).

Engagé avec la ferme intention de tenir et de tenir encore, il n’allait pas connaitre le moindre problème mécanique, la « 2 pipes » toute blanche n° 61 offrant à ses pilotes une bien belle 6ème place, si l’on considère que Matthieu n’occupait que la 15ème place sur la grille de départ (sur 19 engagés).

Bravo à notre « pilote hybride » qui représente dignement notre ASA loin de nos bases et dans une discipline fort mal connue de par chez nous !...

 

Au même moment, mais plus près et dans un effort bien plus court, Les frangins DELON se faisaient des politesses dans le genre « à toi, à moi », en se refilant au fil des manches le volant de leur 205 GTI.

Souvenons-nous qu’après Bords et un Printemps terminé « à l’arrache », les garçons avaient du se glisser sous la Peugeot pour quelques douces heures de mécanique familiale… Aux dernières nouvelles, l’auto était à nouveau sur ses 4 pattes et voyait son habitacle ne plus baigner dans l’huile de boite… Rassurant, non ?...

Les voici donc à Lezay, au départ du 10ème Grand Prix, pour slalomer en double monte (n° 37/237). Essais libres, essais chronométrés, puis les 3 manches qui arrivent… Tout va bien… enfin jusqu'à l'heure du premier  tour chronométré de Thomas, l'instant délicieux que choisit le cardan droit de la 205 (le 2ème de la saison, s'il vous plait !) de rendre l'âme… Décidément, quand ça ne veut pas… Tout s'écroulait pour eux, l’abandon était inéluctable… Mais c’était sans compter sur la solidarité de l’adversité, tout au mopins d'un deux-sévrien en courtse lui aussi !...

Le concurrent Xavier DESCHAMPS (Ecurie Augias), engagé sur Saxo VTS, proposait spontanément aux frangins désespérés l’impensable, l’inespérable… A 15 bornes de là, le garçon avait chez lui, dans son atelier, un cardan d'occas, pile-poil adaptable !…

On devine la suite ; la pose déjeuner, la tranche de melon et la pizza se muaient d'un coup en séance méca rapidement avalée ! Trop heureux du miracle qui leur arrivait, ils délaissaient avec délectation couteaux et fourchettes pour jouer de la clef de 12 et du tournevis… La burette d'huile remplacerait la vinaigrette. L’espoir de repartir était au bout de ce menu dominical improvisé.

Un dessert et une clope plus tard, l’auto retrouvait soudainement son équilibre et sa superbe, offrant à Benoit & Thomas le plaisir de disputer leurs 3 manches… Le miracle s'était fait réalité et leur dimanche était sauvé.

Dans un tel scénario, on dit merci qui ?... Merci Xavier pour son attitude de seigneur. Voilà qui mérité d'être salué, non ?...

Au final, Thomas tapait son meilleur chrono en 1min 33s 554, s’offrant une 30ème place au général, une 7ème de groupe et même un podium de classe. Le voici (ci-dessus) avec la coupe offerte au second. Si j’osais, je dirais bien que c’est le camarade Xavier qui méritait la coupe du fair-play… mais connaissant la fratrie, je puis assurer que le gentleman n’aura pas eu affaire à des ingrats…

De son côté, Benoît devait se contenter d’un chrono de 1min 34s 652 et d’une 34ème place au général. 9ème de groupe et 4ème de sa classe, il restait au pied de la boite et n’avait pas droit à la timbale chromée… mais s’offrait la joie du démontage du cardan de Xavier, le très sympa pilote de La Mothe-St-Héray… Notons que ce dernier terminait 23ème du scratch et remportait la classe FN/2.

Engagés sur le très prochain Rallye de Saintonge, les DELON brothers n’ont plus qu’à renfiler leurs combis de mécanos pour remettre d'équerre leur monture préférée…

A noter par ailleurs que Renaud DESMEREAU, dont nous avions admiré la magnifique Ford Capri lors de l’Automne VHC 2016, pilotait ici une Jidé pour une belle 11ème place scratch !    Quand on vous dit que nos pilotes s'amusent...

                                                                                                              Patrick GUERIN – SAO – jeudi 20 juillet 2017

 

Contacts Informations

Sport Auto Ocean.
1, rue Gaspard Monge
17000 La Rochelle
Tel: 05.46. 44. 23. 23