logo

IGOL-150-haut

leclerc-auto-150

groupe-barbier-150-haut

35,10,0,50,0
25,600,60,2,2000,3000,20,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,0,0,0,2,46,15,5,2,1,0,20,0,0
Rallye d'automne
SAO_5

Il en est un qui, après avoir goûté aux rugissements maîtrisés de notre Rallye de Régularité en terre châtelaillonnaise début septembre 2016, avait choisi cette année de varier ses plaisirs automobiles en traversant la France d’ouest en est pour participer au 69ème Mont-Blanc Morzine. Tel était le choix de Luc GELLUSSEAU.

Le Mont Blanc Morzine 2017 (69ème édition) ; un sommet national de l'asphalte pour une auto bleue, blanc, rouge...

Epreuve de prestige du Championnat de France de 1ère Division, ce rallye est un mythe, le Graal de nombreux pilotes, et pour certains l’aboutissement de toute une carrière sportive.

Au départ de ce millésime 2017, ils étaient 141 équipages, parmi lesquels, aux côtés du pilote du Team ARSport et de son fiston Antoine (sur Porsche Cayman S, en GT/10), on retrouvait Romuald LEZEAU, copiloté par Loïc BOUDAUD, sur Clio RS (R3).

Romuald LEZEAU & Loïc BOUDAUD à l'assaut du Mont Blanc 2017... (cliché Trocelli Pictures)

Solide leader du championnat, Yoann BONATO venait en altitude conforter sa position au sommet du classement. Il allait se voir opposé aux 17 autres concurrents de la classe R5, tels Jérémi ANCIAN ou Benoit VAILLANT. Souvent aux avant-postes, Quentin GIORDANO, Charles MARTIN et Pierre ROCHÉ se voyaient menacés par les WRC de Franck LIONS et de Lionel BAUD.

En A8W, on retrouvait Michel BONFILS et Michel CIVADE. Du côté des GT+, Patrick ROUILLARD, souvent esseulé, allait devoir ferrailler dur face à 6 Porsche, dont celle d’Anthony COSSON. Enfin, pour le trophée Clio R3T, on attendait du grand spectacle entre Cédric ROBERT et Florian BERNARDI.

Le pilote de Saint-Christophe sera passé entre les gouttes... (cliché Trocelli Pictures)

Parti de St-Christophe pour gravir le toit du pays, Romuald se retrouvait noyé parmi les 23 équipages engagés en R3, à l’heure de s’élancer dans le shakedown précédant les 12 ES au menu des 2 jours. De leur côté, Luc et Antoine se contentaient d’assurer dans une ES1 toute en dénivelé et courue sous la pluie, signant un modeste 82ème chrono, à déjà 2’ 23s du leader, Jérémi ANCIAN (Ford Fiesta). Romuald LEZEAU finissait pour sa part 90ème, à 2’48s.

Sacré week-end à la montagne pour Luc & Antoine...

Dans l’humidité ambiante, nos 2 équipages jouaient la prudence, se contentant de chronos moyens (98èmes et 101èmes). Une première crevaison de la Porsche rouge & blanche allait plonger la famille GELLUSSEAU dans les profondeurs du classement (dernier de l’ES3 à 13’ 10s du leader… et 125ème au général !...). Avec le 117ème temps, Romuald venait pour sa part de concéder 5’ 04s sur les 25 km toujours humides de cette ES3.

Retrouvant enfin ses 4 roues, la Cayman ARSport de Luc retrouvait quelque couleur et se stabilisait vers la 80ème place. De son côté, Romuald entamait une lente mais continuelle remontée au classement.

Du côté de Morzine, des ES toutes en dénivelés pour la Porsche Cayman S aux couleurs d'ARSport...

La 1ère étape se concluait par une ES longue de 20 km entre Samoëns et Morzine. Dans ce 6ème chrono, la malchance frappait à nouveau Luc & Antoine avec une seconde crevaison qui leur faisant perdre plus de 7 minutes. Sonnés par cette double peine, ils rentraient en parc le vendredi soir en occupant l’avant dernière position au général (116 sur 117 classés !), à déjà une ½ heure du leader, Yoann BONATO (Citroën DS3). Demain ne pourrait être qu’un jour meilleur…

S'il fallait une pièce à conviction de la perte de plus de 8 minutes, la voici !...

Le réveil allait être encore un poil délicat pour les GELLUSSEAU… Au point que désormais Romuald LEZEAU et sa Clio R3 prenaient régulièrement le meilleur sur la puissante Porsche, assurément bien lourde pour se hisser jusqu’aux sommets… Rien n’était facile non plus en tête de course. Anthony COSSON avouait rencontrer les pires difficultés avec sa 997, peu à l’aise sur ce terrain escarpé…

Après 9 ES et au prix d’une belle remontée, Luc frappait à la porte du top 100 au scratch… Dans l’ES11 (20,6 km), l’avant dernier chrono alpestre, les GELLUSSEAU collaient plus d’1 minute 30s à Anthony COSSON, victime à son tour de quelques problèmes techniques. Nos rochelais pointaient alors en 90ème position, alors que Romuald s’était confortablement installé à une belle 66ème place.

Chez les GELLUSSEAU, le sport auto se décline en famille, Antoine étant souvent à la boussole tandis que papa Luc tient la barre...

Les derniers chronos validaient les positions acquises. A l’avant, Yann BONATO avait carrément la tête dans les étoiles, s’imposant avec plus de 1’ 35s sur Lionel BAUD, tous deux sur Citroën DS3.

Romuald LEZEAU pourra dire "j'e l'ai fait !", terminant son 1er Mont Blanc Morzine à la 64ème place... (cliché Trocelli Pictures)

Bien plus loin, mais certainement très heureux de son résultat, Romuald LEZEAU empochait une belle 64ème place (et 23ème en R3). C'était là sa 8ème arrivée sur 8 rallyes disputés en 2017 !... Tout autant heureux de rallier le paddock et d'être classés, Luc & Antoine, célébraient dans une joie non feinte mais toute en retenue davantage une victoire sur eux-mêmes que leur 87ème place au général. Ils ne boudaient pas non plus leur plaisir de grimper sur la boite des GT10, avec une superbe seconde place !...

Contrairement à eux, plus de 40 équipages avaient été contraints de quitter prématurément les très humides routes alpestres de cette 69ème édition, équipages orphelins d’un Mont Blanc 2017 qu'ils rêvaient tellement de boucler.

Crevés après 2 crevaisons et 200 km d'ES, Luc & Antoine étaient tout sourire à l'arrivée de "leur Mont Blanc Morzine"... 

Mais laissons le dernier mot à Luc qui nous livre ses impressions : « Si un jour un pilote veut découvrir ce qu'est un vrai rallye, alors c'est celui-ci qu'il  doit faire !... Après des reconnaissances magnifiques au pied des routes serpentant autour du Mont Blanc et sous une température de 30 degrés, la météo est soudainement devenue tourmentée et compliquée avec de la pluie, du brouillard et une température n'excédant pas les 10 à 12°C !...

Une première crevaison dans l'ES3 (on mettra 8mn et 10 secondes pour changer la roue !...) puis une seconde dans l'ES6 (nous battons notre record avec 7mn pour ce second changement !) nous ont relégués dans les abysses du classement, tout près de la voiture balai.

Rebelote, le lendemain avec une météo pourrie et changeante. Autant dire que l'on roulait davantage avec le souci de rester sur la route que pour faire des temps, les ''chronos'' étant uniquement réservés à ceux qui savent piloter...!! Dans ces conditions, on a rapidement pu juger de nos limites. Ce fut malgré tout une expérience géniale, et partager de tels moments avec son fiston à côté, à bord d'une auto superbe et un peu magique, ce fut le rêve absolu ! ».   Comme on les comprend…

                                                                                                              Patrick GUERIN – SAO – mercredi 20 septembre 2017

Contacts Informations

Sport Auto Ocean.
1, rue Gaspard Monge
17000 La Rochelle
Tel: 05.46. 44. 23. 23