35,10,0,50,0
25,600,60,2,2000,3000,20,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,0,0,0,2,46,15,5,2,1,0,20,0,0
Automne
Classic
Bords

En Modernes, les favoris au rendez-vous.

Pour cette 24ème édition, ils étaient 110 à s’élancer dimanche matin, sur les 119 engagés. Parmi les forfaits de dernière minute, on notait quelques prétendants au podium ; Thierry Landais et Patrice Laroche, sur Clio R3. En archi favori, le duo Nico Hernandez/Candice Melocco (Skoda Fabia) allait affirmer sa supériorité tout au long de l’épreuve, en signant les 6 temps scratch, creusant un avantage de 55s 5 sur leurs poursuivants.

Nico Hernandez & Candice Molocco (Skoda Fabia) ont survolé cette 24ème édition - (Cliché P. Guérin)

 

Ils ne laissaient que des miettes aux Bariteau père & fils (Citroën DS3), qui s’assuraient une belle seconde place au général, un résultat certainement inespéré pour eux au départ. Pour la dernière marche du podium, Gary Guérin & Jordan Lecomte (Subaru Impreza) finissaient par prendre le dessus sur Arthur & Camille De Sousa (Alpine A110), en les devançant de 19s.

Alexis & Philippe Bariteau (Citroën DS3) signent une magnifique 2ème place, à 55s 5 - (Cliché Jean-Jacques Brunet)

 

Gary Guérin & Jordan Lecomte (Subaru Impreza) terminent 3èmes, à 1 09s 1 - (Cliché Jean-Jacques Brunet)

 

Dans le beau duel entre les deux Alpine A110 de dernière génération, Arthur De Sousa allait dominer Pascal Phelippeau, ce dernier ayant redoublé de prudence afin de ne pas abîmer l’auto si gentiment prêtée par Papy Arthur. Bien plus complices qu’adversaires, ils venaient de partager un immense plaisir sur asphalte.

 

L'une des attractions de cette édition 2022 sera la confrontation aussi amicale que sportive entre les 2 Alpine A110, l'équipage Arthur & Camille De Sousa (n° 3) prenant le meilleur sur Pascal & Floriane Phelippeau (n°4) - (Clichés P. Guérin)

 

Thomas Bordagaray sur Clio 4 (5ème au général) s’imposait en classe R3, tandis que le 6ème, Olivier Thomas (Clio) remportait la N3. Joffrey Coussot (Mégane RS) s’offrait la classe N4 et Romain Buran (9ème sur Clio), la F2000/14. 10èmes, Romuald Lezeau & Vincent Reault (Clio) dominaient en Rallye 4. La F2000/13 revenait à Thibault Mulon (Peugeot 206), la F200/12 voyant Mickael & Kevin Guillot (Clio) s’imposer.

6èmes au scratch, Romain Buran & Laura Palombi (Clio) remporteront la classe F2000/14 - (Cliché P. Guérin )

 

Aux côtés des 86 équipages classés, on notait 24 abandons, parmi lesquels ceux de Jimmy Thibaudeau (Porsche 997 GT3), de Bertrand Perrocheau (Super 5 GT Turbo), ainsi que de 2 des 3 frangins Etié (Laurent et Michaël). Pour une fois, la Simca Rallye III toute verte (millésimée 1973) venait de révéler quelques signes de faiblesse dans l’avant dernier chrono... Une seule SRSG était à déplorer, celle de David Laussel/Clara Gachignard (Saxo VTS) dans l’ES3. Chacun aura eu une pensée pour Alain Jauvat, récemment disparu, lui qui aura disputé pas moins de 20 Printemps de Bords...

En VHC, les « Pirates » à l’abordage...

Du côté des historiques, rappelons tout d’abord qu’il convient de distinguer les « vieilles mécaniques », d’avant 1983 (Groupes 1 à 5), des plus récentes des années 1983 à 1990 (groupes AJ/BJ/NJ).

Du côté des « dames les plus respectables » pour leur âge, le scénario aura été marqué du sceau de la plus élémentaire logique, les favoris ayant dominé l’épreuve de bout en bout. En mode attaque, les « pirates » Bruno Mainguet et Thierry Bonavent (Alpine A310 V6) auront remporté leurs 6 batailles asphaltes !... Au terme de leur dernière estocade, ils rejetaient les surprenants Bertrand Tourneux et Guillaume Gardet (Golf GTI), beaux-frères à la ville, qui signaient là une magnifique 2ème place, à 2 27s 4. Pour compléter ce podium, Sébastien Sullam, qui voulait s’offrir un rallye en tant que pilote pour mieux célébrer ses 50 ans, prouvait à son coéquipier Jean-Philippe Le Cam toute la qualité de son coup de volant. Leur Talbot Sunbeam Lotus venait de concéder 3 12s 2 au puissant V6 tout jaune.

Les "Pirates" Bruno Mainguet & Thierry Bonavent ont régné sans partage sur la meute des historiques - (Cliché J-Jacques Brunet)

 

Parmi les plus jeunes historiques, la BMW 325i de Patrice Rault & Marie Girard raflait la mise. Benoit Charron & Romain Huesca, sur Peugeot 205 Rallye (de 1990) terminaient seconds (à 30s 5), tandis que Maxime Guérin & Thomas Savineau (Super 5 GT Turbo) montaient eux aussi sur la boite, à 1 18s 8.

La grosse perf du week-end sera signée Patrice Rault & Marie Girard (BMW 325i) qui signeront une magnifique seconde place  (Cliché Jean-Jacques Brunet)

 

Dans la catégorie « Classic » (autos ne disposant pas du PTH, Passeport Technique Historique), l’Alpine A310 de Christophe Drouaud et de Pierrick Chauvel, qui n’en était qu’à son deuxième rallye, s’imposait devant la BMW 1600 ti de Michaël Bricou et la Golf GTI de Christophe Monnetreau.

En montant sur le podium, Christophe Drouaud & Pierrick Chauvel trouveront là une belle récompense aux efforts entrepris durant 3 années pour reconstruire entièrement cette Alpine A310 V6. - (Cliché Jean-Jacques Brunet)

 

Des 25 VHC engagés, manquaient Yohann Hayet (Lancia Delta), Michael Pajaud (205 Rallye) ainsi que Claude & Léa Pilet (BMW 320i), tous trois forfaits. 18 des 22 équipages sur la ligne de départ allaient rallier l’arrivée. Pour leur première participation à Bords, Jean-François Gastard (Ford Fiesta) étaient contraint d’abandonner avant l’entame de la 3ème boucle. Moins heureux encore, Philippe Ancelin (Porsche Carrera) et Christian Longé (BMW 323i) n’avaient pour leur part eu le temps que de bouler les 2 premières ES. Le dernier abandon était celui de Julien Terrassier (205 Rallye) au terme de 5 chronos.

Benoit Charron & Romain Huesca (205 Rallye) termineront au pied du podium. - (Cliché Jean-Jacques Brunet)

 

La régularité des VHRS

Les 5 équipages engagés seront bien tous présents au départ, juste derrière la meute des 110 modernes. A l’arrivée, à l’issue des 7 ZR (zones de régularité) et après conversion des pénalités en secondes, ce sont les girondins Capdeville, père & fils, sur 205 GTI, qui s’imposeront avec l’auto la moins puissante du plateau. Leur régularité constante les fera triompher de la Toyota Celica des Puchois, père & fils, qui participaient à cette épreuve pour la première fois !

La 205 GTI des Capdeville père & fils se sera montrée la plus précise et la plus régulière dans sa progression. - (Cliché P. Guérin)

 

Le podium sera complété par Joseph-Eric Bourrier & Aurore Chaussonnière, sur Porsche 911, qui auront concédé quelques pénalités. Bertrand & Marie-Hélène Damy (Alpine A310 V6 GT Pack) sera le 4ème et dernier équipage classé. Seule l’Alpine A110 toute bleue (de 1970) de la famille poitevine Giraudeau manquera à l’appel sur le podium d’arrivée.

Christophe & Maximilien Puchois (Toyota Celica) terminent seconds de cette 3ème édition de régularité sportive. - (Cliché P. Guérin)

 

Certainement la plus puissante du paddock régularité, la Porsche 911 de Joseph Eric Bourrier & d'Aurore Chaussonnière se classera 3ème au terme des 7 ZR. - (Cliché P. Guérin) 

 

Le plateau des VHRS fut riche de 2 magnifiques Alpine des années 70 ; la A110 de Pierrick & Gaylord Giraudeau (n° 302) et la A310 V6 GT Pack de Bertrand & Marie-Hélène Damy (n° 303). La belle bleue sera la seule à ne point rallier l'arrivée. - (Cliché P. Guérin)

 

En marge de la partie sportive qui fut de toute beauté, la fête de village se sera parfaitement tenue, les Commerçants de Bords ayant servi « à guichets fermés » leur repas festif du samedi soir, une fête qui ne nous aura pas fait oublier notre regretté ami Jean-Pierre Louyot, le grand absent de cette édition 2022.

                                                                                                                                                     Patrick Guérin – SAO – 20 mai 2022

Contacts Informations

Sport Auto Ocean.
1, rue Gaspard Monge
17000 La Rochelle
Tel: 05.46. 44. 23. 23